La ville de Narita est bien souvent associée à son aéroport international ! Et c’est bien normal avec Haneda, ce sont les deux plus grands aéroports à proximité de Tokyo. Mais Narita c’est aussi un très beau quartier historique à visiter en arrivant ou en partant du Japon.

Quoi faire à Narita ?

Narita Omotesando

C’est une rue qui se trouve à proximité de la gare JR de Narita à seulement 2 min ! C’est une rue où l’on peut trouver des bâtiment de l’époque Edo. Une belle balade avec de nombreux restaurants et magasins de souvenirs. Il vous sera très probablement difficile de ne rien acheter ! Avec Lauriane, nous avons tenu le coup !

Le temple Narita-san shinshō-ji

C’est très probablement un des temples les plus impressionnants que j’ai vu au Japon. Le temple est en fait un complexe de bâtiments avec un jardin attenant tout aussi beau. La période à laquelle nous y sommes allé (décembre) n’est probablement pas la meilleure pour profiter des jardins mais ce fut quand même une très belle promenade. On peut facilement y passer 2 à 3 heures.

Le temple accueille aussi un marché d’antiquités chaque fin de mois (à ne pas rater). Pour ce qui nous concerne nous étions en quarantaine, nous n’avons donc pas pu profiter de ce marché ! Par expérience les marchés d’antiquités dans les temple au Japon sont géniaux ! On peut faire de très belles affaires à moindre coût.

Quoi manger à Narita ?

La ville de Narita n’est pas en reste pour ce qui est de la gastronomie ! C’est une ville qui a su se développer notamment grâce à l’agriculture, on y trouve de très bons plats.

Des anguilles grillées : unagi

Alors, il faut que je vous avoue quelque chose… Les anguilles grillées, c’est tout simplement mon plat préféré au Japon. Le plat est plutôt simple (des anguilles grillés au barbecue sur un lit de riz) mais… quelle délice !

En revanche ce n’est pas un plat que l’on peut manger tous les jours, il faut compter 3 000 à 4 000 yens par personne. Le paradis culinaire a un prix… et dans mon cas c’est 4 000 yens !

Des cacahuètes !

C’est très surprenant mais la préfecture de Chiba est apparement connue pour ses cacahuètes ! Nous les avons goûtées et effectivement elles sont excellentes. A ce qu’il paraît, elles allongent l’espérance de vie…

De toute manière il vous sera difficile de passer à côté, tous les commerçants de la ville en vendent. Il faut compter à peu près 550 yens le sachet (ce qui n’est clairement pas donné).

Les bonnes adresses à Narita pour se restaurer

Globalement tous les restaurants qui proposent de l’unagi sont très bons ! Nous avons testé celui qui se trouve à proximité de la gare JR et c’était très bon.

Si vous aimez les ramen, on vous conseille très fortement Ramen Bayashi qui est très bon ! La spécialité du chef est un ramen au chilli et c’est une tuerie ! En plus les tarifs sont très raisonnables (900 yens pour un bol de ramen environ). La déco du restaurant est très atypique, le chef semble passionné par les avions !

Où dormir à Narita ?

On vous conseille chaudement Narita Sando Guesthouse qui est l’hébergement que nous avons choisi pour effectuer notre quarantaine. Le personnel est très accueillant et les locaux sont très bien entretenus. Le prix est aussi abordable. Elle est idéalement située à 5 min de la gare JR et à 1 min d’Omotesando.

Seul petit bémol, les futons qui sont assez comment dire… fermes. Mais on s’y habitue sans souci (sauf pour Lauriane
peut-être).

Que faire à proximité de Narita ?

À 30 minutes de Narita, il y a le village de Sawara que nous n’avons pas pu faire malheureusement mais qui vaut le coup d’oeil.