Bon, on a passé un Noël enfermés dans une guesthouse pendant que tout le monde faisait la fiesta dehors. Ça y est, on peut sortir pour le Nouvel An ? 😤

Oui, oui, vous pouvez sortir… Bon, la plupart des festivités sont annulées mais…

Chuuuut… Tu as dit la plupart ? Donc il en reste… 😏

Loger à Asakusa ? Le meilleur plan à Tokyo !

Alors alors, quoi de beau à Tokyo pour fêter la nouvelle année 2021 ?

Hep hep, avant de prendre le train, n’oublions pas de passer faire un tour à Narita !
Un quartier traditionnel à l’odeur alléchante d’anguille fumée, une série de temples à vous couper la chique, un parc japonais d’une beauté rare… Suivez l’article sur ce petit morceau de paradis, si le coeur vous en dit ! 😁

On peut prendre le train maintenant ? 😊

Mille fois oui ! Mais où loger à Tokyo ? C’est pas censé être la ville la plus chère du monde ?

Bon déjà non, c’est Hong Kong la première (oui, je me réponds à moi-même…) et écoute ça, moi j’ai un plan d’enfer pour poser ton fessier après une dure journée de marche. 😉

Pour le logement, avec Nico, on choisit toujours le même. Profiter de Tokyo à un prix raisonnable, au meilleur endroit, avec des gérants charmants et un matelas confortable (oui, c’est assez rare pour le noter) ? Carrément faisable ! Je vous présente la guesthouse Khaosan Tokyo Samurai en plein coeur du quartier traditionnel d’Asakusa. Pour le Nouvel An, c’est très clairement l’un des meilleurs spots (avec Shibuya quand on n’est pas en période de Covid) pour passer un moment typique japonais (on revient dessus un peu après).

La guesthouse Khaosan Tokyo Samurai, c’est une formule en capsule hotel entre 20 et 30 euros la nuit. Coin salon agréable et cuisine super équipée en prime !

Se plonger dans le manga sur Tokyo

Comme beaucoup, c’est avec les mangas et animes qu’on a commencé à se passionner pour le Japon. Autant vous dire qu’en visant les spots célèbres, on a plongé dans l’univers de l’animation japonaise.

La Tokyo Skytree et son observatoire sur thème Evangelion, Shinjuku et le Godzilla perché sur le cinéma Toho, Akihabara et ses goodies en folie… Sans oublier les écrans géants, les maids et les gashapon ! On avait de quoi faire pour ce Nouvel An 2021 au Japon. Difficile de tout détailler dans un article si court. Autant vous montrer ce joyeux chaos en photos !

Coup de bol : on tombe sur Kimetsu no Yaiba (Demon Slayer), le film qui a battu tous les records de l’animation japonaise au ciné. Et on en a pris plein la vue.

Coup de bol (la remix) : en passant par le quartier de Roppongi, on déniche l’exposition éphémère sur The Promised Neverland à l’observatoire de la Mori Tower. Planches et story board jamais dévoilés à l’appui.

Vivre le luxe à Ginza

Un petit aparté sur Ginza qui sort complètement du cadre « manga ». Quartier tendance & chic, on y a croisé voitures rares et boutiques de mode. On pensait aux galeries Lafayette à Paris, jusqu’à entrer dans le Nissan store. Un endroit sympa pour monter dans une… voiture de course (oui, écoutez l’automobile, c’est pas mon fort, hein) et boire un café spécial préparé par un barrista.

Un nouvel an typique au Japon

Pour un Nouvel An réussi au Japon, ne cherchez pas dans l’insolite : faites comme les Japonais. 😊

Les illuminations dans les rues de Tokyo sont magnifique. Certes, les plus grosses étaient fermées pour le Covid, mais on en a découvertes quelques-uns fort sympathiques. La meilleur cette année, c’était sur la Yebisu Garden Place, dans le jardin français surplombé du restaurant de Joël Robuchon. Le lustre en cristal Baccarat en atteste. 😉

Pour le dîner, pourquoi ne pas tester les toshikoshi, les sobas que l’on mange pour l’arrivée de la nouvelle année ? On a testé avec des tempura maison, et clairement, on recommande.

Histoire de finir en beauté, c’est avec une peine sans nom que j’évoquerai le countdown Coca-Cola à la croisée des chemins sur Shibuya. Cette année, ç’a été annulé… Sinon, on y aurait été sans hésiter.

La « bonne » nouvelle, c’est qu’on ne peut annuler les événements religieux. On s’est donc retrouvés chez nous, à Asakusa (je vous avais dit que c’était top) au temple le plus prisé au Nouvel An : Sensō-ji.

On ne pas se mentir : c’était blindé. Le reste des rassemblements a été interdit et la plupart des Japonais vont prier pour une super année, et ce dès minuit. C’est donc dans une foule qu’on a tiré notre prédiction et lancé une pièce pour espérer une année meilleure que la précédente (chose qui ne devrait pas être trop compliquée, hein ?).

Yebisu-place
Yebisu Garden Place Tokyo

Dans le prochain épisode : Continuons notre virée à Tokyo ! 😀