Wa-ouh, on est au Japon ! 🎊
Regarde lĂ -bas, ce temple a l’air immense ! Il parait qu’il y a un matsuri pas loin ! Et puis on pourrait se faire un okonomiyaki, et ensuite…

Hep hep hep.
T’arrives en plein Covid, tu te rappelles ? Y’a pas de temple et de festival qui tiennent. LĂ , c’est direction l’hĂŽtel et on ne bouge plus pendant 14 jours.

14 jours ?! Mais… Comment je vais manger ? đŸ˜±

Bonne question, l’ami.
Je suis là pour répondre à toutes tes questions. Alors intalle-toi sur ton tatami, oui le truc pas confortable par terre, et laisse-moi te raconter une histoire.

Heu d’accord mais… Vous ĂȘtes qui, en fait ? đŸ˜¶


Il Ă©tait une fois…

Pour la quarantaine, dans un hĂŽtel tu resteras

Ou une guesthouse, hein. Autant tremper dans le Japon dĂšs le dĂ©part, sinon vous aurez l’impression d’ĂȘtre restĂ©s confinĂ©s en France. Et d’ailleurs, le confinement au Japon, ça se passe comment ?

Enfermer des Japonais chez eux ? NANI ?

Eh non, au Japon, il n’y a pas de confinement !
Mis Ă  part les discothĂšques, clubs et certains grands Ă©vĂ©nements, tout, j’ai bien TOUT est ouvert. MĂȘme les parcs d’attractions (oui, mĂȘme Disney).

Pourquoi ? La raison est simple : enfermer des gens chez soi, c’est contraire Ă  la Constitution du Japon.
D’ailleurs, imposer des masques, c’est aussi interdit. Alors oui, dans la rue, 90 % des Japonais portent le masque, mais c’est par principe et par politesse. Ici, on apprend aux enfants Ă  porter le masque dĂšs 4 ans quand ils sont malades, alors on imagine que c’est tout naturel de le faire pendant une pandĂ©mie. đŸ˜·

Quoi ? Les Ă©trangers ? Ah si si, nous, on doit rester enfermĂ©s par contre…

« Bah lĂ  je m’interroge. Parce que sur la carte, c’est pas logique. »

D’ailleurs, pour l’anecdote : le troisiĂšme jour, je me suis fait draguer par un Japonais en sortant du konbini (la supĂ©rette de quartier). Oui, comme quoi, tout arrive, hein. Le bougre m’a repĂ©rĂ©e parmi les allĂ©es et m’a attendue Ă  la sortie… Puis il m’a lancĂ© : « Hey ! You want to drink in a bar ? »
Ce Ă  quoi j’ai rĂ©pondu, la larme Ă  l’oeil : « Ooh, I can’t… I have to stay in my hotel during two weeks and I don’t have the right to go out… except to eat. » (Traduction : je dois regagner ma prison.)
Il en est resté pantois.
Du coup j’ai rĂ©pĂ©tĂ©.
Puis il a conclu : « What ?? That’s horrible ! »
Je l’ai remerciĂ© d’avoir remuĂ© le couteau dans la plaie puis je suis allĂ©e manger ma paire d’onigiris sans saveur..

La guesthouse à Narita : une petite pépite

Un conseil : choisissez BIEN votre logement-prison pour le confinement Ă  l’arrivĂ©e. Vous allez y vivre 14 longues journĂ©es, autant rendre le sĂ©jour agrĂ©able.

De notre cĂŽtĂ©, on a dĂ©gotĂ© la superbe Narita Sando Guesthouse. C’est une auberge japonaise proche du traditionnel dans un quartier trĂšs animĂ© de Narita. C’est Ă  6 km de l’aĂ©roport, donc plutĂŽt accessible pour les nouveaux arrivants.

Sur deux Ă©tages, petite et mignonne, cette guesthouse a tout ce qu’il faut pour combler votre soif de voyage (oui, j’en fait un peu trop). Vous passerez vos journĂ©es Ă  naviguer entre la chambre et le salon, puis le salon et la chambre. Parfois aux toilettes, ce qui vous fournit subtilement le lien vers l’article de Nicolas sur les fameuses toilettes japonaises !

Non, en vĂ©ritĂ©, vraiment, j’ai adorĂ© cette guesthouse. Le salon commun est trĂšs agrĂ©able et les gĂ©rants sont des sucres. Je la recommande Ă  100 % !

Je vous laisse vous forger votre propre avis en photos… 😉

Pour manger uniquement tu sortiras

On attaque la partie la plus frustrante ? Allez, suivez-moi ! 😎

J’ai traversĂ© la rue. Est-ce que je suis un bandit ?

Alors oui… et non.

En vĂ©ritĂ©, parmi la vaste flopĂ©e de papiers qu’on vous a remis Ă  l’aĂ©roport, il y en a un qui liste les rĂšgles Ă  respecter pendant la quarantaine.
En résumé :

« Si vous provenez d’une rĂ©gion infectĂ©e (environ tous les pays sauf le Japon, la Chine et l’Australie) :

  • Ne pas sortir du logement pendant 14 jours et Ă©viter le contact avec autrui le plus possible
  • Ne pas utiliser de transport public (taxis privĂ©s ou Uber acceptĂ©s)
  • VĂ©rifier sa tempĂ©rature tous les jours
  • Porter un masque et appeler un centre de santĂ© en cas de symptĂŽmes du Covid-19 »

C’est un peu fort, vous me direz. Si on n’a pas le droit de sortir, on va devoir se faire livrer du Uber Eats tous les jours ?

Qu’ai-je le droit de faire dehors ?

Tu voudrais aller dehors ?
Oh, voyons, Raiponce !
Regarde-toi, aussi fragile qu’une fleur !

Tu n’es qu’un bĂ©bĂ©, un petit poussin !
Pourquoi vivons-nous, ici, dans la peur ?
♫

« N’Ă©coute que moi » : Le confinement en une chanson

Bref. Vous ĂȘtes confinĂ©s et c’est dĂ©licat. Parce que sur le papier du ministĂšre de la santĂ© au Japon, vous n’avez pas le droit de sortir. Comment se nourrir au Japon pendant le confinement, alors ?

Ce que la guesthouse nous a conseillĂ© : c’est d’aller au plus prĂšs. Au Japon, vous avez des supĂ©rettes de quartier appelĂ©es konbini. Vous y trouverez tout ce qu’il faut : nourriture, boisson, produit d’hygiĂšne, papeterie, masque… C’est ouvert 24h/24 et il y en a PARTOUT. En moins de 300 m autour de nous, on en a 3, donc pas d’inquiĂ©tude.

Et les restaurants ? A emporter uniquement, ça peut se faire. On a passĂ© un super NoĂ«l confinĂ© avec d’excellents sushis et du sakĂ© d’un restau Ă  cĂŽtĂ©. Et je ne parle pas de la boutique de gĂąteaux Ă  l’azuki toute proche, un dĂ©lice !

Kiosque qui fabrique des petits pains Azuki Ă  Narita

Mais on conseille de ne pas aller plus loin. En tout cas, nous, on n’a pas tentĂ©. Les indications sont un peu floues Ă  ce sujet et tout comme les konbini, des postes de police (koban) sont positionnĂ©s un peu partout et les rues japonaises sont bourrĂ©es de camĂ©ras.

Le maßtre-mot, de notre cÎté, ça a été : prudence.

En conclusion ?

Le confinement n’est pas si terrible. Certes, on est frustrĂ©s quand on passe devant la carte placardĂ©e Ă  l’entrĂ©e de la gueshouse, si, vous savez, celle qui montre tous les lieux Ă  visiter autour. Mais globalement, avec une guesthouse sympathique, ça passe vite.

Vous avez simplement Ă  vous trouver de petites activitĂ©s ! Pourquoi ne pas faire comme nous ? Montez un petit blog et Ă©difiez votre planning pour la suite du voyage ! 🙂

Dans le prochain Ă©pisode : Balade Ă  Narita ! 😀